À propos

Une passion n’est jamais là par hasard… Il y a toujours un élément déclencheur et après ce moment, rien n’est plus pareil et on vit pour ce qui brûle en nous. Pour citer ce grand aviateur qu’est Jean Mermoz, « l’Archange » de l’Aéropostale : « Je me suis toujours demandé comment on pourrait vivre sans enthousiasme ni passion ». Alors, laissez-moi ici vous parler de ma passion et de mon enthousiasme pour l’aviation…


Je suis Dénys KARAKAYA alias « Professeur Axton Seven », jeune homme de vingt ans et je suis  étudiant en 1ère année de cycle ingénieur à l’IPSA Paris. Vous devez sans doute vous demander d’où vient ce sobriquet de « Professeur Axton Seven ». Professeur est un surnom qui a commencé à me coller à la peau dès l’age de seize ans. À cette époque, tous les gens qui me coutoyaient et qui me posaient des colles en aéronautique se voyaient assénés d’une réponse qui allait droit au but (le plus souvent, on a tous nos failles). Puis ce surnom est devenu une habitude assez taquine de la part de mes amis, connaissances et compagnons dans mes aventures aéronautiques… Axton vient du personnage que je jouais dans un jeu vidéo, au caractère que j’appréciais beaucoup. Et enfin, Seven (le chiffre sept) est mon chiffre on peut dire « porte-chance ». La fusion des trois a donné ce surnom qui me désigne sur le net…

Concorde 213 au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, là où tout a commencé (© Aéro Seven)

Dès l’âge de cinq ans, je me passionne pour l’aéronautique. C’était un jour de Juin, mon père m’emmenait au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget pour la première fois (et ça ne sera pas la dernière…). On avançait dans les galeries du Musée et ces machines volantes commençaient à me fasciner quand soudain… Je tombe nez à nez face à Concorde ! Une belle dame de fer, avec des ailes taillés finement et un fuselage de guêpe pouvant emmener une centaine de passagers à deux fois la vitesse du son dans l’air. Cet avion m’a captivé, et depuis ce jour où je fus piqué par l’aviation, cela devint un feu que jamais rien ne put éteindre.

Alors, je commençais à m’informer par si, par là, à visiter inlassablement le Musée de l’Air qui devint plus tard mon repaire. J’aime à dire que les aéronefs qui y sont m’ont littéralement vus grandir… Mais il n’y a pas que ce musée que j’aime à visiter, partout où je vais je ne peux m’empêcher de trouver un musée aéronautique,même durant les vacances, c’est dire… mes parents étaient ravis ! Bien évidemment avec tout ça, je n’ai jamais raté le légendaire Salon du Bourget depuis mes sept ans…

En parallèle de tout cela, ce qui n’a rien à voir avec l’aviation d’ailleurs, j’ai commencé YouTube. À l’age de quatorze ans et plus que demi, je me suis mis à faire du contenu audiovisuel sur les jeux-vidéos, histoire de me faire la main sur les logiciels de montage. Après deux ans d’aventure, mais aussi de lassitude, je décide de changer radicalement mon contenu. Je pris alors la décision de faire quelque chose que j’ai toujours aimé faire : de l’aéronautique ! Alors je réfléchis durant quatre mois à un nouveau concept de vidéos tout en stoppant mon activité sur le net. Ma première vidéo : « GÉNÉRALITÉS #1 – L’avion (et les planeurs) » signe une nouvelle ère sur ma chaîne. Maintenant je fais des vidéos sur ce que j’aime réellement et je suis totalement comblé ! (Et jamais je serai lassé, pour sûr !)

En pleine action lors des Journées du Patrimoine 2019 (© AAMA)

Je m’implique depuis 2017 au sein d’une association de passionnés d’aviation : l’Association des Amis du Musée de l’Air et de l’Espace (ou AAMA pour les intimes)… une troupe de passionnés qui épaule le Musée de l’Air lors d’actions publiques. Je participe d’ailleurs à la majorité d’entre elles et j’y tourne parfois des vidéos. En tant que bénévole,  aux côtés d’autres Amis, je participe à de nombreux événements pour le Musée de l’Air et de l’Espace. Pendant ceux-ci, partage de mise et donc opportunité de partager avec les visiteurs à propos des aéronefs du Musée lors de « mini » visites commentées. Je suis aussi en charge avec un autre Ami de la communication de l’AAMA sur Instagram et sur leur page YouTube, occasion de faire pour eux des vidéos.

Je suis une personne ayant des projets plein la tête et j’ai pour ambition de devenir ingénieur aéronautique, plus exactement dans la conception moteur. En effet, depuis tout petit, j’ai une imagination débordante et une soif de création que seule cette profession, qui englobe aussi ma passion pour les choses qui volent, peut étancher. Mon parcours scolaire s’est toujours orienté vers cette voie.

Résolument dirigé par une farouche envie de transmettre ma passion, il est tout naturel pour moi d’animer ce site internet sur le thème de ma plus grande passion ainsi qu’une chaîne YouTube. C’est pour transmettre encore plus que j’ai eu avec succès le Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Aéronautique, faisant de moi un enseignant aéronautique pour les collégiens, lycéens ou public universitaire.

Cette passion va-t-elle s’arrêter ? Jamais ! Vais-je continuer sur cette voie ? Fidèle à mon credo, je vous répondrais : « L’Aéronautique ou rien ! »…

Pourquoi vivre une passion seul, cela n’a aucun sens. Un passionné est toujours dans le partage et surtout dans la recherche perpétuelle… Alors, qu’attendons-nous, partageons et apprenons ensemble !